Les Hunzas de l’Himalaya ou l’éternelle jeunesse, avec l’UPV

En avril 1984, Said Abdel Mobudu s’est présenté aux services des douanes de l’aéroport de Londres. Stupéfaction! Ses papiers d’identité indiquaient son année de naissance: 1823, il serait alors âgé de…160 ans!
Erreur administrative? Canular? On serait tenté de le croire, sauf que Said Abdel vivait dans la vallée de la Hunza à 2 400 mètres d’altitude dans l’Himalaya et que les gens de son peuple vivaient fréquemment au-delà de 120 ans… A quoi était donc dûe une telle longévité?…

Continuer à lire sur Lamastre.net…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *